AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sans titre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pas de rang spécial

Féminin « Où suis-je ? » : Chez moi xD
« Que fais-je ? » : Je regarde mon écran, nan ?
« Comment va ? » : Sava et toi ?


Carnet de folie
Degré de folie:
0/0  (0/0)
Je veux qu'on parle de :
Maladies connues: Névrose musicale

MessageSujet: Sans titre   Mar 6 Juil - 16:53

Quand j'étais plus jeune (et encore maintenant, j'avoue ^^') je gribouillais quelques lignes sur une feuille pour en faire de petits poèmes. Je remarque qu'ils ne sont pas très joyeux mais j'en post quand même quelques-uns.

☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆
Le regard perdu vers le ciel
Je t'entends hurler mon nom
Devant un paradis artificiel
Tu pointes sur moi le canon
Mes yeux deviennent pluie
Tes yeux deviennent orage
Défendu tu étais le fruit
Je n'ai pas vu le naufrage
Ainsi sera la fin de la vie
D'un cratère dans le coeur
J'ai été pourtant avertie
Ils n'étaient pas que moqueur
Seulement des gens aimants
Qui voulaient me sauver de l'abîme
J'ai suivie mes yeux gourmands
Ma mort sera peut-être légitime.
☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆
Dans la trace effacé de tes pas
Mes larmes coulent comme du miel
Tu m'as juré de n'aimer que moi
Et je me retrouve sans tes ailes

Tu m'as quitté pour une brune
C'est tout ce que j'ai vu d'elle
Une mèche de cheveux nocturne
De toi ne me reste nulle merveille

Mes souvenirs se sont enfui loin
Loin de l'amour que j'ai ressenti
Le jour où caché dans un coin
Faisions l'amour comme des bandits

Nous fuyions la routine éphémère
De nos pensées s'élevaient un monde
Tout nos sens s'envoyaient dans les airs
De nous était jalouse la Joconde

Tout cela est désormais gommé
Le seul amour que j'ai aimé
N'existe plus que dans mon esprit
Depuis l'amour m'es proscrit.
☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆
Je te sens distant dans la pénombre
Pourtant je n'ai qu'elle à t'offrir
Tu me parles toujours d'une colombe
Sans comprendre qu'elle me fais souffrir

Je ne peux aimer la paix, la lumière
Elle n'est que traite dans l'enfance
Je l'avais adoptée et m'a rendu fière
Jusqu'au jour de mon adolescence

La joie s'est envolé de la vie, ma vie
J'ai rencontré le péché pour une nuit
Et sans mot dire elle est partie
Me laissant fatiguée dans un lit

Le crépuscule m'a accueillie délicatement
Sans se soucier de mes fâcheuses bêtises
J'ai pu vivre avec toutes sorte d'amants
Sans que cela ne devienne mon hantise

Quitte cette menteuse de blanche-neige
Viens rejoindre la délicieuse douceur noirâtre
Assis toi près de moi sur le grand manège
Regarde la beauté de celle que j'idolâtre !
☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆
Celui-ci à été écrit sur un "fait d'hiver" réel qui m'a touché.
Dans la rue de ta dernière heure
Derrière cette femme tu remarques le voleur
Pris de bon sens, tu t'interposes dans ses intentions
Le voleur n'ayant coeur rentre en collision
D'une lame meurtrière te déchire la chair
Sans crainte s'enfuit dans les airs
Tu le poursuis avant de perdre connaissance
Te voilà étalé sur un trottoir en total impuissance
Les passants s'écartent de ton corps à ta vue
Te laissant mourir sans être émus
Certains te regarderont avec insistance
Mais ne te prêteront jamais assistance
Ton âme s'envole en toute ignorance
La camera de surveillance nous apprendra ton geste
Celui d'un humain certes modeste
Mais qui a donné sa vie
Seulement pour aider autrui.
Alfredo, mort le 26.04.10
☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jissiicax.skyrock.com
 

Sans titre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Move It :: DUTY FREE :: En vitrine :: Petites plumes-