AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Quand Scarlett se met à écrire, ça donne ça...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Plume

Féminin « Où suis-je ? » : Devant mon ordi (:
« Que fais-je ? » : Je regarde avec émerveillement le pot de Nutella xD


Carnet de folie
Degré de folie:
0/0  (0/0)
Je veux qu'on parle de :
Maladies connues:

MessageSujet: Quand Scarlett se met à écrire, ça donne ça...   Mer 2 Juin - 12:31

BIENVENUE ICI !

Bon... Je vais pas m'éterniser sur les explications. Je précise juste que ce qui suit est le prologue et que ça n'est pas vraiment le début de l'histoire, mais il faut bien commencer par quelque chose et même si ce n'est pas le début de l'histoire en elle-même ça a une importance pour la suite des évènements et plus particulière pour l'évolution du personnage de Hailey dont il est la clé. Sur ce, bonne lecture. N'hésitez pas à commenter. Ce prologue date de l'année dernière, donc il est un peu brouillon, je veux dire ma plume a évolué depuis. Et merci d'avance de me lire (:


Prologue




    Banlieue New-yorkaise, immeuble désaffecté, 2007

    Ils étaient là, juste derrière ce mur. Elle avait de longs cheveux blonds qui descendaient en cascade dans son dos et ses yeux étaient d’un bleu perçant. Plutôt charismatique et musclée, elle dégageait une assurance hors du commun pour ses 16 ans. Lui, il avait des cheveux clairs et des yeux verts. A 18 ans, il avait le corps d'un homme mur et des muscles finement dessinés. Hailey se tourna vers Peter et chuchota en observant les deux hommes postés devant la porte.
    - Tu me laisse celui de droite... dit-elle
    - Nan, pour une fois c'est moi qui choisis, répondit Peter
    - Si ça te fais plaisir.
    Hailey lui lança un regard noir comme elle avait l'habitude de le faire. C'est ce qui déclencha un léger rire silencieux à Peter qui lui dit en souriant :
    - Mais non c'est bon t'as qu'a t'en occuper...
    - Merci ! A 3... 1...2...3 !
    Peter et Hailey se précipitèrent vers la porte gardée par deux hommes. Ils tirèrent et les deux hommes vacillèrent et tombèrent au sol dans un bruit sourd. Peter et Hailey se penchèrent sur la porte, verrouillée. Hailey analysé rapidement la situation et dit :
    - Okay...
    - Attends je crois qu'il y a une clé, dit Peter d'un ton qui se voulait pratique.
    - Trop tard.
    Hailey avait donné un coup de pied dans la porte qui avait cédé et s'était couchée au sol. Peter leva les yeux au ciel.
    - Hm.
    Hailey sourit, satisfaite. Elle rentra dans la pièce et prit la feuille de papier jaunie sur les bords. Peter la regardait, étonné et en même temps agacé. Il fallait toujours qu'elle se fasse remarquer, et la délicatesse n'était pas vraiment son truc. Mais bon, il l'aimait comme ça. Le sol de la pièce était en pierre et à certains endroits, on pouvait voir qu'en dessous il n'y avait que le vide, et qu'en plus, le sol n'était pas très solide.
    - Fais gaffe..., prévint Peter
    - T'inquiète.
    Hailey manqua de tomber lorsqu'une des roches céda sous son pied mais réussit à sortir de la pièce sans trop de dégâts. Peter lui lança un regard traduisant "Je te l'avait dit". Hailey l'ignora, en souriant. La jeune femme avait toujours été comme ça. Inconsciente face au danger, Hailey n'avait peur de rien. Elle faisait toujours tout trop vite et était peu patiente. Elle était aussi plutôt froide de l'extérieur mais elle pouvait s'avérer très gentille si on la connaissait bien. C'était une fille pleine d'assurance, qui disait toujours ce qu'elle pensait. Elle s'imposait et ne passait pas inaperçue. Elle était un peu garçon manqué mais aussi très féminine. Quant à Peter, lui était un peu pareil, mais il était moins impulsif que sa petite amie, Hailey. Deux ans qu'ils étaient ensemble.

    Hailey et Peter marchaient maintenant dans un couloir sombre, en restant sur leurs gardes. C'était silencieux, très silencieux. Hailey avait l'impression d'être observée. Elle le fit remarquer :
    - C'est bizarre mais je le sens pas ce couloir...
    - Moi non plus...
    - Peter ! Hurla Hailey
    Trois hommes leur barraient la route. Ils se retournèrent. Il y en avait trois autres derrière eux. Hailey et Peter ne perdirent pas de temps et tirèrent. Malheureusement, ils étaient trop nombreux et trop près. Le combat devint du corps à corps. Hailey était encerclée et Peter était proche de la porte. Hailey le regarda un instant et cria :
    - Peter ! Casse-toi !
    Peter regarda Hailey, puis la porte. Il venait seulement de comprendre ce qu'elle lui avait dit. Il savait aussi ce qui arriverait si il partait. Il fit alors demi tour. Il tua trois des hommes qui n'étaient maintenant plus que 2. Hailey blessa l'un deux qui tomba au sol. Elle se tourna vers Peter et le dernier des hommes. Elle s'arrêta, ne pouvant plus parler. Peter et cet homme étaient face à face. Elle vit une lame dans la main du grand brun baraqué et sans qu'elle n'ai le temps de réagir, elle vit la lame s'enfoncer dans le ventre de Peter. Elle hurla une nouvelle fois le prénom de celui qu'elle aimait. Dans le silence religieux qui s'était installé, le corps frappa le sol en un bruit sourd. La jeune femme fixait le corps de Peter sans dire quoi que ce soit. L'homme se tourna alors vers elle. Hailey ne réfléchit pas une seconde de plus et enfonça son canif dans le coeur de son adversaire. Elle se jeta vers Peter et le prit dans ses bras.
    - Peter, écoute moi ! T'es là ? Peter !
    - Je t'aime, dit le jeune homme d'une voix faible
    - Moi aussi, répondit Hailey entre deux sanglots
    Peter ferma les yeux lentement.
    - Peter ! Non ! Je t'en supplie ! S'il te plait !
    Hailey le serra plus fort, pensant ainsi l'empêcher de partir pour un autre monde. D’autres hommes arrivèrent alors et Hailey n'eut pas le choix. Elle sortit par la porte et partit. Elle courut. Elle courut aussi vite qu'elle le put et aussi longtemps qu'elle le pu. Elle séchait ses larmes avec sa main en continuant à courir. Elle courut jusqu'à arriver dans un champs et à s'écrouler d'épuisement. Lorsqu'elle tomba, elle regarda le ciel, couchée dans l'herbe, les larmes continuant à lui couler sur les joues. Elle ne pensait plus qu'à Peter et à l'impression qu'elle avait de l'avoir abandonné. Non, il était mort, et ce n'était pas sa faute. Elle s'endormit là.

    Une vibration la réveilla alors. Son téléphone sonnait.
    - Oui, dit-elle doucement en portant l'appareil à son oreille
    - Hailey ? Tu vas bien ? dit une voix inquiète et paniquée à l'autre bout du fil
    - Je crois. Hailey avait reconnu la voix de son père.
    - T'es où ? Tu te rends compte que tout le monde s'inquiète au QG ?
    - Hm... J'ai plus la voiture...
    - Okay je demanda à Clark de vous en envoyer une...
    Hailey raccrocha. Elle se leva et quelques minutes plus tard, elle vit une voiture s'arrêter. Heather, l'une de ses amies, sortit de la voiture.
    - Il est où Peter ? demanda la jeune femme
    - Mort, répondit Hailey sèchement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
© Yumiita.
Psychopathe allumée du bulbe
Administrateur

Féminin « Où suis-je ? » : BOUH ! Juste derrière toi (a)
« Que fais-je ? » : Surpris si je te dis que je surf en ce moment sur Move It ?
« Comment va ? » : Comme une désespérée qui déteste le mois de Novembre *sbaff*


Carnet de folie
Degré de folie:
0/0  (0/0)
Je veux qu'on parle de :
Maladies connues: Rage d'arts dramatiques

MessageSujet: Re: Quand Scarlett se met à écrire, ça donne ça...   Mer 2 Juin - 13:12

    Dis moii que tu as prévu une suite

    Sérieusement, c'est super bien écrit, j'suis rentrée dans l'action trop facilement du coup j'étais déçue en arrivant à la fin que y'en ai pas plus ^^'

❛ _________________ ❜

      prince of persia ▬ rise of a new hero
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crystalmemories.e-monsite.com/
Plume

Féminin « Où suis-je ? » : Devant mon ordi (:
« Que fais-je ? » : Je regarde avec émerveillement le pot de Nutella xD


Carnet de folie
Degré de folie:
0/0  (0/0)
Je veux qu'on parle de :
Maladies connues:

MessageSujet: Re: Quand Scarlett se met à écrire, ça donne ça...   Mer 2 Juin - 13:33

Ouiii y'a une suite xD Merci de ton avis, ça me fait trop plaisir^^
J'en suis en ce moment au cinquième chapitre. Donc voilà le premier.



Chapitre 1


    COW, 2009, 20h30, L.A.

    - Il y a 150 ans, l'organisation a été crée dans le but de protéger la Terre. Mais contre quoi ? Comme vous le savez tous, les Athaniens, peuple de la planète Athana, vont venir détruire ce monde. Leur arrivée est prévue, depuis le début, au commencement du deuxième millénaire. Seuls, nous n'avons aucune chance. C'est pour cela que 7 personnes ont été choisies, une femme et six hommes. Depuis la création de l'organisation, les 7 se succèdent. Et maintenant que la date est proche, nous savons que les 7 derniers ont été choisis. Soit ils vaincront, soit ils échoueront, personne ne peut le dire. Chacun d'entre eux a un don, une capacité, des qualités qui leurs sont propres. Mais nous ne savons pas qui ils sont. Il faut les trouver le plus vite possible. Peut importe qui ils sont, ils ne sont pas encore prêts et la date approche. C'est pour ça que moi, en tant que directeur de la COW, Central Organisation of the World, j'ai choisit un de nos meilleurs agents pour les trouver. Elle a fait ses preuves il y a 2 ans, en récupérant une des pages manquantes du livre, et je sais que je peux compter sur elle. Mesdames et Messieurs, l'agent Hailey Anderson.
    Hailey avança lentement vers le pupitre. Les gens applaudissaient mais Hailey n'avait pas la tête à rire. Pas aujourd'hui, pas en ce moment. Elle se contentait de sourire. Elle savait qu'elle avait été choisie pour cette mission depuis quelques jours déjà mais son père l'avait forcée à venir. Elle se plaça derrière le micro, regarda son assistance. Elle passa sa langue sur ses lèvres pour finalement commencer :
    - Comme il a été dit (elle adressa un sourire à M. Clark, le directeur), nous avons très peu de temps. La seule chance que l'on a, c'est de trouver les 7 parce qu'eux seuls peuvent encore changer les choses. Et c'est pour ça que j'accepte cette mission. Merci.
    Hailey descendit de l'estrade pendant que les applaudissements se faisaient taire. L'auditoire sortit de la pièce. Hailey s'apprêtait à passer la porte lorsqu'elle vit M. Clark lui faire signe de la rejoindre. C'est un homme grande et charismatique, la soixantaine. Il avait des cheveux grisonnant mais affichait une certaine classe dans son costume et sa façon d'être. Hailey fit demi tour et suivit le directeur dans son bureau. Heather les y attendait. Elle, c'était une des meilleures amies de Hailey. Elle travaillait en tant que secrétaire à l'agence pour payer ses études dans l'une des plus prestigieuses écoles de la ville. C'était une jolie jeune femme, les cheveux noirs, les yeux verts, mince et élégante. M. Clark ferma la porte pour qu'ils puissent parler librement. Tous trois savait quel serait le sujet de la discussion. Il prit la parole :
    - Hailey... Il faut que tu trouves les 6 autres le plus rapidement possible, surtout le "second". Il saura qui sont les autres... Et ton don ?
    - Toujours rien, répondit Hailey, je sais pas du tout ce que ça peut être. Tout est parfaitement normal...
    - C'est vraiment bizarre... dit Heather. Normalement, on découvre son don avant de savoir qu'on est l'un des 7.
    - Mais c'est peut-être différent pour la "première", répliqua Hailey.
    - Possible, dit Heather, pensive.
    - Mesdemoiselles...
    M. Clark leur indiqua la porte et les deux jeunes femmes s'éclipsèrent. Hailey sortit du grand bâtiment situé sur Santa Monica Boulevard. Elle se dirigea vers le quartier résidentiel, là où elle vivait avec son père. Hollywood Avenue. Cette grande rue près de la plage où l'on trouvait des villas de milliardaires. Effectivement, Hailey était plutôt riche. Les employés de la COW étaient vraiment bien payés. Bien sûr, le compte d'Hailey ne s'ouvrirait qu'à ses 21 ans. Mais celui de son père était bien rempli. Son père aussi était agent. C'est d'ailleurs comme ça qu'elle a connu la COW. Depuis toute petite, son père lui raconte les légendes, elle baigne dans cet univers depuis son enfance. Brad Anderson travaillait dans un bureau en tant que directeur adjoint. La mère de Hailey était décédée quelques années au paravent.
    Il était plutôt tard. Hailey rentra chez elle et mangea une simple tranche de pain. Elle se coucha et s'endormit rapidement.

    Le jeune homme posa sa main sur la plaie de Nastasia. La jeune femme grimaçait. Elle s'était ouvert la jambe, Dieu sait comment. Un souffle frais traversa le bras du jeune blond. Lorsqu'il souleva sa main, quelques gouttes de sang coulaient encore le long de la jambe de Nastasia. Mais la plaie avait totalement disparu. La jambe de la jeune femme était guérie. Ryan se leva et sourit, puis il s'en alla.
    Hailey ouvrit les yeux. Ryan, le second, c'était lui. Ryan était le second. Hailey ne le connaissait pas vraiment, juste de vue, c'était l'un de se camarades au lycée. Puis elle réalisa autre chose encore. La jeune femme se leva et s'approcha de la bibliothèque. Elle passa son doigt sur la tranche des livres, une tasse de thé à la main. Elle sortit quelques ouvrages qu'elle déposa sur son bureau. Il faisait nuit noire et Hailey n'avait aucune idée de l'heure qu'il était. Elle alluma sa lampe de bureau et commença à chercher. Lorsqu'elle tomba sur la page qui l'intéressait, Hailey s'arrêta.

    Dons connus pour la Première
    - Force de la terre
    - Force de l'eau
    - Force du feu
    - Force de l'air
    - Contrôle du temps
    - Rêves prémonitoires


    Hailey s'arrêta net. Elle en était sure. Si son don était le rêve prémonitoire, ce dont elle venait de rêver allait devenir réalité. Elle lu plus bas :

    Donc connus pour le Second
    - Téléportation
    - Guérison


    C'était ça. Le don de Ryan était la guérison. Hailey referma le livre et alla le ranger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pas de rang spécial

Féminin « Où suis-je ? » : Juste derrière toi ! BOUH !
« Comment va ? » : J'ai la peiiish


Carnet de folie
Degré de folie:
0/0  (0/0)
Je veux qu'on parle de :
Maladies connues: Obsession de l'humour toujours

MessageSujet: Re: Quand Scarlett se met à écrire, ça donne ça...   Mer 2 Juin - 16:18

    J'aime trop, j'aime ton style, j'aime l'histoire, j'étais à fond dedans !

    J'ai hate de lire la suite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Plume

Féminin « Où suis-je ? » : Devant mon ordi (:
« Que fais-je ? » : Je regarde avec émerveillement le pot de Nutella xD


Carnet de folie
Degré de folie:
0/0  (0/0)
Je veux qu'on parle de :
Maladies connues:

MessageSujet: Re: Quand Scarlett se met à écrire, ça donne ça...   Mer 2 Juin - 16:37

Contente que ça te plaise ! Ca me fait plaisir parce qu'il y a souvent des gens qui disent que c'est trop extravagant, trop bizarre avec les gens d'une autre planète et tout. Mais vous verrez bientôt que les Atheniens ne sont pas si différents des hommes... Voilà le chapitre 2, puis le 3 où on en apprend plus sur eux.



Chapitre 2


    Brad Anderson venait de sortir du lit. Bien qu'il ne fut jamais doué en cuisine, il avait réussit à préparer un petit déjeuner convenable pour fêter les 18 ans de sa fille Hailey. Il était six heures et il faisait nuit noire. Mais malgré cette heure matinale, Brad savait que sa fille serait déjà debout. Elle ne dormait pas beaucoup et se levait parfois avant cinq heures. Il prit un plateau et y déposa un tas de choses plus appétissantes les unes que les autres. Brad monta les marches et poussa la porte de la chambre de Hailey, affichant un énorme sourire. Il faisait noir dans la pièce et seule une lampe éclairait les murs sombres. La lumière se reflétait sur le visage de Hailey, assise sur une chaise, une tasse à la main, le regard vide et fixé sur une photo qui ornait sa table de nuit. Le sourire de son père s'effaça en quelques centièmes de seconde. Il savait qu'est-ce qui traversait l'esprit de sa fille à ce moment précis. Hailey ne dit rien, elle ne bougea pas. Son père soupira.
    - Ca fait deux ans, Hailey, oublies-le.
    - J'ai essayé, répondit-elle très sèchement.
    - Il est mort et tu peux rien y changer...
    - C'est ta faute.
    Hailey sortit en claquant la porte. Elle n'était pas comme ça d'habitude avec son père. Ils s'entendaient relativement bien et se disputaient très rarement. Mais dès qu'ils évoquaient le sujet "Peter", Hailey se renfermait sur elle-même et s'énervait immédiatement contre son père. Elle lui en voulait terriblement d'avoir demandé à Peter de l'accompagner ce jour-là. Elle estimait être de sa faute si le jeune homme était mort. La disparition de celui qu'elle aimait lui avait comme arraché une partie d'elle-même et jamais cette partie manquante ne serait remplacée. Hailey avait toujours travaillé seule et ce jour-là, il avait fallu que son père s'en mêle. Il l'avait toujours prise pour une gamine. Il pensait qu'elle n'était pas capable de se défendre elle-même, qu'elle avait besoin d'une protection. Mais depuis qu'elle avait 7 ans, Hailey savait se battre et l'avait prouvé plusieurs fois déjà à son père. Mais il ne voulait rien entendre.
    Malgré son caractère parfois infantile et ce besoin de toujours montrer qu'elle avait raison, Hailey était quelqu'un de très mature pour son age dans sa façon de voir la vie. Elle pensait comme une femme mure, avait un grand sens de l'honneur et savait ce qu'amour représentait.
    A peine la porte refermée, Brad posa le plateau et soupira en passant sa main dans ses cheveux. Il n'allait pas sortir et essayer de rattraper Hailey car il savait pertinemment que ce serait inutile. Il n'en pouvait plus de cette façon d'être qu'avait Hailey dès qu'ils parlaient de Peter. Il ne supportait plus non plus de voir sa fille souffrir. Mais Hailey ne voulait pas oublier Peter et elle ne l'oublierait sûrement jamais.
    Hailey avait dévalé les escaliers, plus énervée que jamais. Dans ces moments où la plupart des gens fondraient en larmes, la tristesse de Hailey se transformait en une colère noire et très violente. Il ne fallait jamais la déranger ou la provoquer lorsqu'elle s'énervait de cette façon car la jeune femme devenait très agressive, violente et ne retenait plus ses émotions. Sur son passage, elle fit tomber un vase qui alla se briser sur le carrelage. Hailey sortit de la maison en claquant une nouvelle fois la porte et marcha vers le fond du jardin d'un pas plein de rage. Elle s'arrêta entre plusieurs arbres et regarda un instant autour d'elle. Ses yeux étaient habitués à la pénombre et la jeune femme distinguait bien les différents arbres. Ne pouvant plus se maîtriser maintenant, Hailey frappa l'un des troncs de son poing droit avec une force hors du commun. Elle ne ressentit même pas la douleur lorsque sa main s'écrasa sur l'écorce, laissant ainsi couler le sang sur son poignet, puis le long de son bras. Ignorant la blessure, elle se jeta au sol et s'appuya contre le même arbre, restant assise ici. Elle ne pensait à rien, laissait juste sa colère s'évacuer et les dernières larmes de rage disparaître de ses joues encore légèrement humides.
    Une heure plus tard, voir deux même, Hailey retourna à l'intérieur. Son père descendit avec le petit déjeuner, le sourire aux lèvres. Il dit à sa fille :
    - Joyeux Anniversaire !
    Hailey passa devant lui en l'ignorant et lui répondit sèchement :
    - Ouais c'est ça...
    Hailey attrapa sa veste et enfila ses Uggs. Son père remarqua les gouttes de sang tombant de sa main. Il lui dit :
    - Qu'est-ce que tu as encore fait ?
    Hailey ne prit pas la peine de lui répondre et sortit de la maison. Elle fit démarrer son Hummer et s'en alla. Elle avait longtemps réfléchit au moyen de vérifier si son rêve disait la réalité. Finalement, Hailey avait opté pour une façon qui lui était bien propre et habituelle. Elle allait être franche et sèche comme toujours. Bien qu'elle ne connaissait pas vraiment Ryan, Hailey était bien décidée à aller toquer à sa porte.
    Lorsque Ryan ouvrit, il fut surpris de voir la jeune femme.
    - Hailey ?
    Elle entra sans donner d'explication au jeune homme. Celui-ci referma la porte et se tourna vers Hailey. Il s'apprêtait à lui demander ce qu'elle faisait là mais Hailey le devança.
    - Soigne ça. Juste avec ta main...
    Elle tendit le bras vers Ryan. Lorsque le jeune homme vit la main ensanglantée, il fit le lien et ouvrit de grands yeux. Comment Hailey était-elle au courrant ? Ryan ne dit rien et posa sa main sur celle de Hailey. Un souffle le traversa alors que Hailey était parcourue de frissons, ce qui lui était plutôt inhabituel. Elle leva les yeux vers le visage de Ryan et le regarda un instant tandis qu'il avait la tête baissée sur sa main. La jeune femme ne s'était jamais aperçue à quel point Ryan ressemblait à Peter. Il avait les mêmes cheveux blonds mi-longs et un visage aussi fin. Lorsque Ryan eu finit, il releva la tête vers Hailey si bien que leurs regards se croisèrent. Hailey ne fit pas attention à sa main guérie, trop occupée à regarder Ryan. Ils restèrent là, à se regarder dans les yeux. Un sourire commença à se dessiner sur les lèvres de Ryan. Hailey secoua alors la tête pour redescendre sur Terre.
    - Hum... Tu sais d'où vient ce don ?
    Ryan ne sut quoi dire, dépassé par les évènements. Puis il répondit :
    - Nan... C'est... Un jour je me suis aperçu que...
    Hailey sourit puis prit un air sérieux et commença son récit. Elle lui expliqua tout et n'hésita pas à entrer dans les détails pour que Ryan comprenne bien. Hailey ne savait pas s'il allait la croire mais il fallait bien. Il la regarda, sceptique. Il ne savait pas si Hailey disait vrai ou si elle était complètement folle à lier. Mais le ton qu'avait employé Hailey était plus que sérieux et même si Ryan ne la connaissait pas bien, il savait qu'elle était plus du genre à être franche. Des millions de questions traversaient son esprit à ce moment-là mais c'est l'inquiétude qui prit place sur son visage.
    - Mais... C'est pas possible... Je crois que tu te trompes de personne...
    - Nan ! Je sais que c'est toi ! Ton don en est la preuve !
    Ryan baissa la tête puis la releva et demanda sur un ton déterminé :
    - Et on fait quoi maintenant ?





Chapitre 3


    Bâtiment Central, 2009, Athana

    Nevaeh Weal entra dans la salle de réunion où l'attendait son père, le commandant Weal, seul chef pour les Athaniens. La jeune femme rejoignit son père et s'assit à sa droite, à la grande table. Face à elle, sa soeur Sierra, grande brune aux lèvres pulpeuses et à la silhouette de rêve, de 3 ans son aînée. Nevaeh avait 18 ans et un caractère fort. C'était le genre de fille à savoir ce qu'elle veut, sure d'elle et obstinée. Sa soeur lui ressemblait beaucoup et c'était pour cela que les deux jeunes femmes étaient toujours en opposition sur tout et ne pouvaient pas tenir une discussion sans en venir aux hurlements. Elles étaient toutes deux de très belles jeunes femmes, d'une beauté bien plus grande que celle d'une simple humaine. Le sang Athanien coulait dans leurs veines et cette beauté venait de là. Un simple regard de l'une d'elle pouvait rendre un homme totalement dépendant de la jeune femme. Leurs beautés n'étaient pas de même nature. Sierra, brune au visage de poupée qui lui donnait un air de bimbo, des yeux verts, avait de vraies formes. Nevaeh, blonde coiffée sauvagement, très mince, le visage fin, avait un regard de braise, un regard sombre et intense. Sierra était pleine de grâce et d'assurance alors que sa soeur était plus agressive et sauvage. Leur père, Dan Weal, était un homme calme mais redoutablement puissant. Il contrôlait Athana à lui seul. Ses filles avaient aussi un certain pouvoir. Quant à leur mère, elle était partie à des années de cela, essayant de fuir le mal qui allait s'abattre sur ce monde. Personne ne su où elle était allée et ses filles avaient bien vite fait de l'oublier, considérant cet acte comme une trahison. Après cela, plusieurs Athaniens suivirent l'exemple, certains même s'allièrent aux humains, prêts à détruire leur propre peuple. Nevaeh ne savait pas pourquoi son père et ses ancêtres voulaient tellement cette planète. Mais la simple envie de posséder encore et encore plus et de faire le mal l'emportaient sur la raison de Nevaeh.
    Dan Weal prit la parole :
    - Sierra, j'ai besoin de toi.
    Sierra ? Nevaeh ne supportait plus ce constant favoritisme incessant. Toutes les missions intéressantes étaient confiées à sa soeur. Personne ne lui demandait son avis et son père, elle ne le supportait même plus. Il la trouvait trop jeune, trop immature, trop incapable. Au fond d'elle, Nevaeh savait qu'elle pouvait prendre la place de sa soeur. Derrière ce corps et cette personnalité forts se cachait une blessure bien plus profonde que celle d'une balle. Son père ne lui faisait pas confiance, il ne croyait pas en elle, et il était temps que ça change. Sa soeur avait toujours été privilégiée et maintenant c'était à elle de prouver qu'elle existait. Nevaeh se leva brusquement et frappa la table de ses poings.
    - Non ! Tu sais quoi papa ? JE vais aller sur Terre et JE vais enfin vous montrer à tous que moi aussi je peux faire quelque chose pour mon peuple !
    - Nevaeh ! Hurla Dan. Tu ne quitteras pas Athana !
    - Ah, et c'est toi qui va m'en empêcher ? demanda-t-elle ironiquement.
    - Calme-toi, laisse les adultes faire leur travail, tu n'es qu'une enfant irresponsable !
    - Irresponsable ? Moi ?
    Nevaeh prit les dossiers que son père avait ramené pour Sierra et lu :
    - Ryan Wilson... Le second... 18 ans, Los Angeles,... don : guérison... Intéressant !
    Elle leva les yeux vers son père et approuva en hochant la tête. Puis elle continua sa lecture :
    - Mission... Eliminer la cible... Mais papa, cette mission est faite pour moi !
    - Nevaeh je t'interdis...
    - Sinon quoi ?! Le coupa-t-elle. Tu vas m'attacher peut-être ?
    - Tu risques de le regretter...
    - Non, je crois pas... J'ai tout à gagner, rien à perdre.
    Elle lui sourit et partit. Dan et Sierra s'échangèrent un regard puis sortirent à la recherche de la jeune blonde, qui avait déjà disparu.
    Nevaeh était rentrée chez elle. Elle monta dans sa chambre à toute vitesse, ouvrit trois grandes valises. Elle vida son armoire dans ses valises et emporta tout ce dont elle aurait besoin. Elle fourra ses armes dans une autre valise puis sortit de chez elle. Dans deux heures, elle aurait quitté Athana.
    Une vingtaine de minutes plus tard, Nevaeh était à la base aérienne. Elle avait l'ordre de mission en main et était prête à s'envoler pour LA.
    Elle traversa le hall, chargée de ses 4 valises, puis aperçu un homme se tenant au milieu de la grande pièce.
    - Oh, tenez-moi ça ! Venez avec moi !
    Elle lui jeta au visage ses valises et fit signe à cet homme de la suivre. Un peu perdu et ne pouvant pas vraiment refuser, il suivit la jeune blonde. Elle passa une porte, suivie de l'inconnu et arriva à l'extérieur, près des pistes de décollage. Le vent était violent en cet après-midi, bien que le soleil brillait comme en un matin d'août. Les cheveux de Nevaeh furent secoués par ce souffle mais la jeune femme ne prit pas la peine de les remettre en place. Elle retira son blouson en cuir, ce qui laissa paraître son décolleté longeant et ses hanches de mannequin. Son "porteur de bagages" improvisé s'empressa de la suivre, ne voulant pas perdre de vue une beauté pareille. Nevaeh regarda autour d'elle puis aperçu un homme d'une quarantaine d'années en costume militaire, se tenant à la droite d'un appareil bien spécial. C'était ces appareils qui permettaient aux Athaniens de se rendre sur Terre. Nevaeh sourit, soulagée de trouver son appareil. Elle avança vers l'homme qui souriait d'un air niais.
    - Mademoiselle Weal ? Que faites vous là ?
    - Je pars pour la Terre. Je suppose que c'est ma navette, Colonel Blue.
    - Vous partez ? A ce que j'ai cru comprendre c'est votre soeur qui a été choisie.
    Le ton moqueur du colonel arracha un sourire plein de reproches et haineux, bien qu'en apparence il resta très charmeur, à Nevaeh. Elle lui dit :
    - A vrai dire, Colonel, mon père a changé d'avis.
    Elle lui adressa un sourire si charmeur que le pauvre colonel Blue aurait pu fondre sur place. Il répondit :
    - Désolé, mademoiselle, mais je ne peux pas vous laisser partir. Il est précisé sur le document que c'est Mademoiselle Sierra Weal qui part... et non vous.
    Décidément ce vieillard ne se laissait pas convaincre. Nevaeh, agacée, soupira et du se retenir pour ne pas frapper le colonel de son poing droit. Elle sourit une nouvelle fois et renchérit, sur un ton bien plus menaçant cette fois.
    - Ecoutez-moi bien, Colonel Blue. Mon père m'a choisie pour cette mission et, bien que je soit très fière, je suis là avant tout pour faire mon devoir et obéir aux ordres de mon cher père. Donc à moins que vous ne cherchiez à défier son autorité, je vous suggère de me laisser monter dans cet appareil. Ou bien vous risqueriez de le regretter...
    Le colonel tressaillit. Après un moment d'hésitation et de réflexion, il répondit :
    - Très bien. Montez.
    Le colonel retrouva ses esprits après être passé dans l'autre monde pendant quelques minutes, endormi par la voix chaude de Nevaeh. Il donna quelques instructions au pilote puis l'appareil décolla.


    Moins de deux heures plus tard, un avion plus qu'étrange atterrit sur une île du Pacifique, non loin de la cote Ouest des Etats-Unis. Nevaeh sortit. C'était la première fois qu'elle mettait les pieds sur Terre. Pour l'instant, elle ne voyait pas vraiment de différence avec Athana. L'île où elle se trouvait était sensée être déserte. Mais c'était l'une des nombreuses bases terrestres qu'ont établies les Athaniens. Là, un bateau l'attendait. Dans l'après-midi, elle serait arrivée à LA.



    Lycée de Beverly Hills, le lendemain

    La cloche venait de sonner et Nevaeh devait maintenant regagner sa salle de sciences. N'arrivant pas à se faire oublier, elle fit une entrée magistrale. Talons hauts, jean déchiré et T-shirt troué étaient au rendez-vous. Des yeux pétillants se posèrent sur cette silhouette de rêve. Tous les garçons étaient en extase devant cette fille semblant venir d'un autre monde. Lorsque le professeur entra, Nevaeh alla s'installer au fond de la salle à l'une des places libres. Elle avait déjà repéré sa proie car son voisin n'était autre que le jeune blond. Il lui sourit et dit, ignorant le charme apparent de la jeune femme :
    - Salut, tu dois être la nouvelle. Moi c'est Ryan, Ryan Wilson.
    Il tendit la main. Nevaeh la serra puis réfléchit un instant en se disant qu'être prudente était la meilleure chose à faire. Puis elle répondit en souriant :
    - Nevaeh... Hall.


Dernière édition par Scarlett le Jeu 3 Juin - 19:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
© Yumiita.
Psychopathe allumée du bulbe
Administrateur

Féminin « Où suis-je ? » : BOUH ! Juste derrière toi (a)
« Que fais-je ? » : Surpris si je te dis que je surf en ce moment sur Move It ?
« Comment va ? » : Comme une désespérée qui déteste le mois de Novembre *sbaff*


Carnet de folie
Degré de folie:
0/0  (0/0)
Je veux qu'on parle de :
Maladies connues: Rage d'arts dramatiques

MessageSujet: Re: Quand Scarlett se met à écrire, ça donne ça...   Jeu 3 Juin - 13:54

    T'es passée du chapitre 1 au chapitre 3, c'est normal ? ^^
    Là je viens de finir le 1, j'aime toujours autant ♥️ Mais je me garde la suite pour ce soir

❛ _________________ ❜

      prince of persia ▬ rise of a new hero
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crystalmemories.e-monsite.com/
Plume

Féminin « Où suis-je ? » : Devant mon ordi (:
« Que fais-je ? » : Je regarde avec émerveillement le pot de Nutella xD


Carnet de folie
Degré de folie:
0/0  (0/0)
Je veux qu'on parle de :
Maladies connues:

MessageSujet: Re: Quand Scarlett se met à écrire, ça donne ça...   Jeu 3 Juin - 19:18

Merde, j'ai sauté un chapitre xD
Voilà je mets le 2 au dessus du 3^^
Et merci (:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
© Yumiita.
Psychopathe allumée du bulbe
Administrateur

Féminin « Où suis-je ? » : BOUH ! Juste derrière toi (a)
« Que fais-je ? » : Surpris si je te dis que je surf en ce moment sur Move It ?
« Comment va ? » : Comme une désespérée qui déteste le mois de Novembre *sbaff*


Carnet de folie
Degré de folie:
0/0  (0/0)
Je veux qu'on parle de :
Maladies connues: Rage d'arts dramatiques

MessageSujet: Re: Quand Scarlett se met à écrire, ça donne ça...   Ven 4 Juin - 15:20

    I love you I love you
    Fiouu tu sais que tu devrais devenir écrivain ? xD
    T'as un style super fluide vraiment, j'suis trop passionnée par ton histoire \o/

    J'vais devenir ta fan #1

❛ _________________ ❜

      prince of persia ▬ rise of a new hero
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crystalmemories.e-monsite.com/
Pas de rang spécial

Féminin « Où suis-je ? » : Dans l'antre secrète du génie pas malin
« Que fais-je ? » : Je pleure sur la tombe de mon stylo préféré. Adieu, fidèle compagnon.
« Comment va ? » : c r e v é e


Carnet de folie
Degré de folie:
0/0  (0/0)
Je veux qu'on parle de :
Maladies connues: Gourmandise psychotique

MessageSujet: Re: Quand Scarlett se met à écrire, ça donne ça...   Ven 4 Juin - 19:05

    Je suis qu'au prologue (honte à moi), mais c'est trop bien écrit Sérieux, j'adore, faut que je trouve le temps de lire la suite <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Plume

Féminin « Où suis-je ? » : Devant mon ordi (:
« Que fais-je ? » : Je regarde avec émerveillement le pot de Nutella xD


Carnet de folie
Degré de folie:
0/0  (0/0)
Je veux qu'on parle de :
Maladies connues:

MessageSujet: Re: Quand Scarlett se met à écrire, ça donne ça...   Ven 4 Juin - 19:10

Yumiita : Merciiii ! Oh j'y pense des fois^^ Je te réserve la place #1 xD

Lyie : Prends ton temps (: Et ça me fait trop plaisir !!



Chapitre 4


    Ryan posa son stylo sur son bureau et abandonna son devoir de maths quelques minutes pour se consacrer à son téléphone portable qui sonnait déjà depuis un temps indéfinissable. Il soupira et attrapa le petit objet avec lassitude. Il porta alors son attention à l’écran et s’empressa de décrocher lorsqu’il vit le prénom Hailey affiché sur l’écran. Il porta le téléphone à son oreille et dit :
    - Hailey ! Salut ça va ?
    - Oui oui… Il faut qu’on se voie.
    Hailey n’avait pas pris la peine de lui retourner la question. Elle avait parlé très sèchement mais Ryan commençait à avoir l’habitude de ces tons peu amicaux et des sautes d’humeur de la jeune femme. Il ignora donc le ton qu’elle avait pris.
    Hailey et lui n’avaient pas passé beaucoup de temps ensemble mais chacun d’eux avait vraiment l’impression de connaître l’autre. Ils se comprenaient et pour eux un mot tout à fait banal avait le même sens inhabituel et provoquait la même réaction chez l’un que chez l’autre. C’est pour ça que Hailey ne fut en aucun cas surprise et que cela lui parut normal lorsque Ryan répondit :
    - J’arrive… Dans 10 minutes.
    Sur ce, Hailey raccrocha et se jeta sur son lit.

    Ryan monta les marches quatre à quatre et sonna à la porte. Hailey descendit en vitesse pour lui ouvrir et le laisser s’engouffrer à l’intérieur sans un mot. Elle referma la porte et dirigea Ryan vers sa chambre. Elle tira rapidement une chaise et s’assit en indiquant de la tête un autre siège à Ryan. Un long silence gênant pour Ryan mais habituel pour Hailey suivit. Hailey finit par attraper un dossier et le balancer sur les genoux de Ryan. Celui-ci eu un mouvement de recul alors qu’il ne s’attendait pas à ça, puis il ouvrit la pochette et observa son contenu. Rien de bien intéressant, seules quelques feuilles portant des photos. Ryan leva un regard interrogatif vers Hailey. Celle-ci le fixa un instant et lui dit, de sa voix grave habituelle :
    - C’est les lycéens qui peuvent potentiellement faire partie des 5 derniers.
    Ryan regarda rapidement les différentes photos. Il y avait une quinzaine de feuilles, et donc de personnes. Hailey poursuivit :
    - T’es le seul à pouvoir m’aider à les trouver. Le plus vite possible.
    - Et comment je fais ? demanda-t-il en coupant presque la parole à Hailey.
    Celle-ci, très susceptible, et dans ce cas-ci vexée, répliqua sèchement :
    - T’es sensé être exceptionnel.
    Elle soupira, Ryan baissa le regard. Après un silence, Hailey reprit :
    - Lorsque tu les approcheras, il faudra que tu les regardes dans les yeux et tu le sentiras. Quand tu les auras trouvé, viens me voir et on les emmènera directement au centre opérationnel. J’ai pas envie de me perdre à nouveau dans des explications en sachant que de toute façon ils ne me croiront pas.
    Ryan se contenta de hocher la tête et d’adresser un sourire à Hailey. Elle ne prit pas la peine de le lui rendre. La jeune femme se leva et ouvrit la porte en disant :
    - Salut.
    Ryan releva la tête vers elle, surpris. Ce ton sec le surprenait un peu. Il se leva et sourit une nouvelle fois. Puis il sortit et dévala les escaliers pour ensuite passer la porte. A peine fut-il sortit de la chambre, Hailey la referma et se laissa tomber contre la porte. Elle soupira, ferma les yeux et porta ses mains à son front. Ryan ne lui avait rien fait et pourtant elle sentait une sorte d’agressivité envers le jeune homme qui se manifestait en elle. C’était peut-être son attitude qui la mettait dans cet état. Mais c’était différent. Ce n’était pas de la haine. Dès qu’elle lui parlait, elle avait besoin d’être méchante, comme pour l’éloigner d’elle, pour pas qu’il ne s’attache trop à elle. Ou parce qu’elle ne voulait pas s’attacher à lui…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pas de rang spécial

Féminin « Où suis-je ? » : Juste derrière toi ! BOUH !
« Comment va ? » : J'ai la peiiish


Carnet de folie
Degré de folie:
0/0  (0/0)
Je veux qu'on parle de :
Maladies connues: Obsession de l'humour toujours

MessageSujet: Re: Quand Scarlett se met à écrire, ça donne ça...   Sam 5 Juin - 12:59

    J'aime, J'aime, J'aime !

    Je suis la fan nomber 2 !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Plume

Féminin « Où suis-je ? » : Devant mon ordi (:
« Que fais-je ? » : Je regarde avec émerveillement le pot de Nutella xD


Carnet de folie
Degré de folie:
0/0  (0/0)
Je veux qu'on parle de :
Maladies connues:

MessageSujet: Re: Quand Scarlett se met à écrire, ça donne ça...   Sam 5 Juin - 17:11

Ca marche je te garde la place #2 ^^

Fin du chapitre 4


    C’était en fait la seconde fois de sa vie qu’elle éprouvait ce sentiment, et lorsqu’on sait que la première fut Peter… Elle se comportait comme ça au début avec lui, et elle ne l’avait pas regretté, jusqu’à la mort du jeune homme. Ils auraient pu faire leurs vies ensemble mais le destin en a décidé autrement. Et si c’était de l’amour qu’elle ressentait envers Ryan ? S’il avait pris la place de Peter ? Hailey secoua la tête pour chasser ces pensées de son esprit. Elle ne pouvait pas être amoureuse de quelqu’un d’autre parce que tout simplement sa première histoire l’avait bien trop fait souffrir. C’était sa faute si Peter était mort et jamais, non jamais, elle ne referait l’erreur de tomber amoureuse.

    L’après-midi même, Hailey reçut un appel d’Anna. Cette dernière était sa meilleure amie. Elles se connaissaient depuis leur plus jeune age mais malgré cette complicité, Hailey n’avait jamais dit à Anna qu’elle travaillait pour la COW. Elle n’osait pas. Elle avait toujours été trop méfiante et même en Anna elle ne pouvait placer toute sa confiance. Elles n’avaient en fait pas grand-chose en commun. Elles avaient eu des points communs à une époque mais ils avaient disparu du côté de Hailey. Elle avait changé. Mais elle avait toujours beaucoup d’affection pour Anna. Et tant que celle-ci ne remarquait pas ces changements, tout allait pour le mieux.
    Anna voulait sortir, Hailey ne voulait pas. Faire que la blonde change d’avis était tout simplement impossible. C’est pourquoi Anna finit donc par abandonner…
    Tout ce qu’il se passait dans la vie de Hailey avait commencé à la dévorer de l’intérieur. Elle avait toujours été douée pour cacher ses sentiments. Elle était aussi gentille qu’elle le pouvait, parfois froide mais s’efforçant de montrer de la joie de vivre. Mais un jour, elle finirait par exploser et ce jour-là, plusieurs personnes feraient mieux de se tenir loin d’elle. Elle avait réussi à tout retenir jusque là mais bientôt elle ne pourrait plus. Elle avait besoin de hurler mais tout contenir était essentiel à sa survie. Mais c’est aussi ce qui était en train de la tuer…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
© Yumiita.
Psychopathe allumée du bulbe
Administrateur

Féminin « Où suis-je ? » : BOUH ! Juste derrière toi (a)
« Que fais-je ? » : Surpris si je te dis que je surf en ce moment sur Move It ?
« Comment va ? » : Comme une désespérée qui déteste le mois de Novembre *sbaff*


Carnet de folie
Degré de folie:
0/0  (0/0)
Je veux qu'on parle de :
Maladies connues: Rage d'arts dramatiques

MessageSujet: Re: Quand Scarlett se met à écrire, ça donne ça...   Lun 7 Juin - 20:36

    l u t i n e a écrit:
      J'aime, J'aime, J'aime !

      Je suis la fan nomber 2 !
    Créons un fanclub

❛ _________________ ❜

      prince of persia ▬ rise of a new hero
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crystalmemories.e-monsite.com/
Pas de rang spécial

Féminin « Où suis-je ? » : Dans l'antre secrète du génie pas malin
« Que fais-je ? » : Je pleure sur la tombe de mon stylo préféré. Adieu, fidèle compagnon.
« Comment va ? » : c r e v é e


Carnet de folie
Degré de folie:
0/0  (0/0)
Je veux qu'on parle de :
Maladies connues: Gourmandise psychotique

MessageSujet: Re: Quand Scarlett se met à écrire, ça donne ça...   Lun 7 Juin - 21:12

    Et fan number 3
    Sérieux, t'as un don <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pas de rang spécial

Féminin « Où suis-je ? » : Juste derrière toi ! BOUH !
« Comment va ? » : J'ai la peiiish


Carnet de folie
Degré de folie:
0/0  (0/0)
Je veux qu'on parle de :
Maladies connues: Obsession de l'humour toujours

MessageSujet: Re: Quand Scarlett se met à écrire, ça donne ça...   Lun 7 Juin - 22:12

© Yumiita. a écrit:
    l u t i n e a écrit:
      J'aime, J'aime, J'aime !

      Je suis la fan nomber 2 !
    Créons un fanclub

Oui un fan club !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Plume

Féminin « Où suis-je ? » : Devant mon ordi (:
« Que fais-je ? » : Je regarde avec émerveillement le pot de Nutella xD


Carnet de folie
Degré de folie:
0/0  (0/0)
Je veux qu'on parle de :
Maladies connues:

MessageSujet: Re: Quand Scarlett se met à écrire, ça donne ça...   Mar 8 Juin - 19:31

Oh vous êtes adorables

Bon... La suite^^ un peu plus long cette fois


Chapitre 5


    Hailey posa les oranges qu’elle venait de saisir sur son plateau et parcourut des yeux le réfectoire. Son regard s’arrêta alors sur une table presque vide où Ryan était installé. Elle avança presque à contre cœur et s’assit face à lui sans un mot. Après une longue attente, celui-ci posa ses couverts et demanda d’un ton neutre :
    - Comment on fait pour intéresser une fille ?
    Hailey continua à manger, tournant une fois les yeux dans les orbites. C’était exactement le genre de questions qu’elle qualifiait d’inutiles. Mais venant de Ryan, cela pouvait bien susciter son attention. Etrangement, elle mourrait d’envie d’en savoir plus. Elle daigna donc finalement lui répondre :
    - Euh… Etre sympa, pas collant, silencieux, faire ce que je lui dis de faire…
    - Ca c’est tes critères…, la coupa Ryan.
    - Et comment tu veux que je te réponde si j’ai pas le droit de donner mes critères ?!
    Ryan baissa le regard, et Hailey se concentra et poursuivit.
    - Attentionné peut-être, et… romantique ?
    - T’es pas la mieux placée je crois.
    Le ton qu’il avait employé n’était pas agressif, c’était plus une constatation accompagnée d’un léger sourire.
    - A mon tour les questions ! dit-elle avec empressement et une excitation non feinte. Alors ? Comment elle s’appelle ?
    - Nevaeh Hall, la nouvelle, répondit Ryan, vaincu.
    - Je vois… Hailey ne put s’empêcher de hausser les sourcils.
    Essayant de la convaincre de son choix et de la faire changer d’avis, Ryan reprit :
    - Elle est vraiment sympa, et ça a rien à voir avec son physique. Enfin elle est pas moche mais…
    - Oui je sais.
    C’était un peu trop évident. Lorsque Hailey avait vu cette fille elle avait tout de suite su qu’elle aurait du succès, mais de là à imaginer que c’était le genre de fille qui pouvait plaire à Ryan. Après cela, le silence s’installa, puis une ambiance lourde et pesante. Ryan se leva alors le sourire aux lèvres et dit en voyant l’air interrogateur de Hailey :
    - Je vais lui demander de sortir.
    Il avait l’air vraiment enthousiaste… Hailey fronça les sourcils lorsqu’elle vit Ryan avancer vers la table où Nevaeh était installée, entourée de filles fascinées. Elle le suivit des yeux, amusée, un sourire aux airs machiavéliques se dessinant sur le visage. Elle le vit arriver face à la belle blonde. Il parla mais elle ne réussit pas à entendre ses paroles, puis son regard se posa alors sur Nevaeh. Le sourire de Hailey se dissipa. Nevaeh lui donnait une impression étrange, une impression de déjà vu. Cette fille avait quelque chose de bizarre, Hailey ne pouvait pas lui faire confiance. Quelque chose l’enveloppait, quelque chose de mystérieux, de sombre. Et Hailey n’arrivait pas à percer cette enveloppe. Si elle n’avait pas été si forte, la sublime jeune fille lui aurait sûrement arraché quelques frissons.
    Elle fut alors tirée de sa rêverie par la sonnerie de son téléphone. Hailey décrocha, tout en se pressant de débarrasser son plateau. C’était Clark, il appelait pour connaître l’avancée de sa mission.

    Après le fameux coup de fil, Hailey rentra chez elle. Puis la sonnette retentit. Elle dévala les escaliers et jeta un œil vers l’extérieur pour voir qui était le visiteur et reconnut Ryan. La jeune fille ouvrit la porte et adressa un bref sourire au jeune blond. Il lui sourit à son tour puis lista :
    - Sebastian O’Connor, Justin Brandforth, Kyle Jones, Matt Low et… Jack Carlson.
    C’était les noms des 5 autres. Certains lui rappelaient un visage, en particulier le nom de Justin qui provoqua chez elle une légère appréhension et un grand scepticisme. Hailey le regarda un instant, plongée dans ses pensées. Puis elle leva la tête vers Ryan et lui dit, tout en prenant sa veste et ses clés :
    - Bon bah… Tu te souviens de ce qu’on a dit ? On les emmène à l’agence.


    Grand bâtiment en plein cœur de Los Angeles.
    Le hummer de Hailey arriva sur Santa Monica Boulevard. A son bord, sept lycéens, une fille et six garçons. Le véhicule s’arrêta sur le parking du building portant l’enseigne d’une entreprise. Le groupe de lycéens se dirigea vers l’entrée, Hailey et Ryan en tête, les autres suivant, et traversa le hall où des secrétaires s’occupaient de taper à l’ordinateur. L’un des jeunes s’approcha de Hailey et lui demanda :
    - On fait quoi là ?
    Elle ne lui répondit pas, ne jugeant pas ça nécessaire. Quant au lycéen en question, il abandonna. Hailey les conduisit dans un ascenseur. Les minutes qu’ils y passèrent furent silencieuses. Les cinq jeunes hommes se lançaient des regards, cherchant une réponse, se demandant où ils allaient. L’un d’eux, Justin, avait trouve une occupation qui lui était bien propre. En effet, il s’amusait à jeter des regards vers Hailey. Celle-ci s’efforçait de l’ignorer alors qu’en réalité elle mourrait d’envie de lui sauter à la gorge. Justin Brandforth était exactement le genre de personne qu’elle ne supportait pas. Prétentieux et trop sûr de lui, il s’amusait à changer de fille chaque nuit. Un an qu’il s’intéressait à elle, et un an qu’elle le repoussait sans ménagement. Voilà le résumé de leur relation. Et le plus triste dans tout cela, c’est qu’Anna, la meilleure amie de Hailey, faisait tout son possible depuis leur première année de lycée pour plaire au jeune homme, ce qui exaspérait Hailey.
    Puis les yeux de la jeune blonde se posèrent sur un autre étudiant, aussi grand qu’elle, les cheveux bouclés et d’un noir brillant. Sebastian était dans sa classe d’espagnol. C’était un garçon timide et renfermé sur lui-même, du moins, c’est ce qu’il laissait paraître. Etonnant d’ailleurs, lorsqu’on sait que sa mère était Sally O’Connor, l’une des plus grandes mannequins des années 80. Lorsque sa gloire toucha à sa fin, elle se consacra au métier d’actrice et apparut dans quelques séries populaires. Puis vint l’époque plus sombre de sa carrière où elle enchaînait soirées arrosées, substances illicites et nuits torrides. C’est d’ailleurs de l’une de ces nuits qu’est né Sebastian, puis son frère Nate. La rumeur courut que la belle irlandaise s’était calmée pour se consacrer à ses deux fils. Sebastian aurait pu profiter de la popularité et de l’argent de sa mère, car elle est aujourd’hui l’une des personnes les plus riches de Beverly Hills, mais il ne le fit pas. Hailey sourit.
    Les autres, elle ne les connaissait que de vue.
    Puis son regard se porta ensuite sur Ryan. Elle ne savait pas quoi penser de lui, ses sentiments l’aveuglaient. Ces sentiments qu’elle s’efforçait de repousser. Elle, si perspicace et forte, sûre d’elle, c’était comme revenir trois ans en arrière, lorsqu’elle rencontra Peter…
    Les portes de l’ascenseur s’ouvrirent finalement pour laisser sortit ses occupants. Ils arrivèrent dans un petit hall dont la seule issue autre que l’ascenseur était une porte d’un gris sombre. Hailey leur fit signe d’attendre et se dirigea vers la porte en question. Elle l’entrouvrit et John Clark la fixa un instant. Elle hocha la tête et déclara :
    - Ils sont là. Vous vous en occupez ?
    Clark acquiesça. Hailey fit alors entrer les lycéens dans le bureau. Le vieil homme se mit alors à leur expliquer ce qu’était la COW, ce qu’ils faisaient là, et qui ils étaient. Hailey, au bout d’un moment, le coupa d’un ton las. Adossée au mur depuis el début, les bras croisés, elle poursuivit :
    - Et vous êtes tous les six, plus moi, censés sauver le monde. C’est notre seule chance.
    Alors que l’un d’entre eux voulut protester, John termina ses explications. Puis lorsqu’il eu fini, aucun d’eux n’eut le temps de parler avant que Hailey ne s’approche de la table. D’une façon plutôt violente, elle posa ses points sur la table pour s’appuyer et d’un ton et regard sérieux et graves, elle dit :
    - Alors ? Qui est de la partie ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pas de rang spécial

Féminin « Où suis-je ? » : Dans l'antre secrète du génie pas malin
« Que fais-je ? » : Je pleure sur la tombe de mon stylo préféré. Adieu, fidèle compagnon.
« Comment va ? » : c r e v é e


Carnet de folie
Degré de folie:
0/0  (0/0)
Je veux qu'on parle de :
Maladies connues: Gourmandise psychotique

MessageSujet: Re: Quand Scarlett se met à écrire, ça donne ça...   Mer 9 Juin - 13:53

    Hiii, hâte de lire la suite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
© Yumiita.
Psychopathe allumée du bulbe
Administrateur

Féminin « Où suis-je ? » : BOUH ! Juste derrière toi (a)
« Que fais-je ? » : Surpris si je te dis que je surf en ce moment sur Move It ?
« Comment va ? » : Comme une désespérée qui déteste le mois de Novembre *sbaff*


Carnet de folie
Degré de folie:
0/0  (0/0)
Je veux qu'on parle de :
Maladies connues: Rage d'arts dramatiques

MessageSujet: Re: Quand Scarlett se met à écrire, ça donne ça...   Mer 9 Juin - 15:32

    `Lyie a écrit:
      Hiii, hâte de lire la suite
    Tout pareil I love you

❛ _________________ ❜

      prince of persia ▬ rise of a new hero
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crystalmemories.e-monsite.com/
avatar
Chaaw
Rebelle discrète
Habitué

Féminin « Où suis-je ? » : Dans mon salon. Dans ma chambre. Ca dépend des jours :)
« Que fais-je ? » : Je sais pas, mais je devrais sûrement être en train de travailler pour la fac.
« Comment va ? » : Comme quelqu'un qui voudrait pouvoir hiberner pendant tout l'hiver tellement je manque de sommeil


Carnet de folie
Degré de folie:
0/0  (0/0)
Je veux qu'on parle de :
Maladies connues: Aliénation à la culture

MessageSujet: Re: Quand Scarlett se met à écrire, ça donne ça...   Jeu 17 Juin - 15:59

Fiou, j'ai lu le prologue & les 3 premiers chapitres. Je dois avouer que j'accroche pas mal à ta fiction, alors qu'habituellement, j'aime pas trop les histoires de science fiction. Et surtout, on voit une réelle amélioration au fil des chapitres. Le prologue était un peu brouillon, pas génial, mais plus ça va, plus tu t'améliores :) Je reviendrai lire les chapitres 4 et 5 un peu plus tard
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chaaw.livejournal.com
Plume

Féminin « Où suis-je ? » : Devant mon ordi (:
« Que fais-je ? » : Je regarde avec émerveillement le pot de Nutella xD


Carnet de folie
Degré de folie:
0/0  (0/0)
Je veux qu'on parle de :
Maladies connues:

MessageSujet: Re: Quand Scarlett se met à écrire, ça donne ça...   Jeu 17 Juin - 23:15

Ca me fait plaisir (:
Je poste bientôt la suite^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Quand Scarlett se met à écrire, ça donne ça...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Quand Scarlett se met à écrire, ça donne ça...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Move It :: DUTY FREE :: En vitrine :: Petites plumes-